En savoir +

HP2A vs GRANULATS

Chaque seconde, 2400 kilos de sable marin sont extraits, soit 75 millions de tonnes par an, essentiellement pour la construction. Le sable et les granulats sont la 3ème ressource la plus utilisée après l'air et l'eau.

Le sable joue un rôle essentiel dans la protection des côtes pour limiter l’érosion, mais également dans l’équilibre des écosystèmes marins.

CONSTRUIRE SANS SABLE MARIN

Petit à petit, les appétits économiques ont grignoté au moins 75 % des plages du monde, englouti des îles entières en Indonésie (25) et aux Maldives (120). En Floride, 9 plages sur 10 sont en voie de disparition.

LE SABLE MARIN EST SUREXPLOITÉ

Chaque seconde se sont près de 2400 kilos de sable marin qui sont extraits des plages.
Selon Denis Delestrac, réalisateur du documentaire SAND WARS, la disparition des plages aura lieu dès 2100 si nous ne changeons pas nos modes de construction.
Le sable est une ressource qui met des milliers et parfois des centaines de milliers d’années à se renouveler. C’est une ressource qui à l’échelle géologique est renouvelable, mais à l’échelle humaine ne l’est pas car on la consomme dans de très grandes quantités et à un rythme soutenu.

UNE UTILISATION INTENSIVE

Sable et agrégats sont présents dans plus de 200 utilisations (puces électroniques, matière plastique, cosmétiques, textile) mais c’est essentiellement dans la construction que la consommation est la plus importante.

On peut obtenir des granulats :
→ en exploitant directement les alluvions détritiques non consolidés, que sont les sables et graviers des rivières
→ par concassage des roches massives : granites, diorites, basaltes, calcaires, quartzites.
→ en recyclant du béton pour les granulats de recyclage et artificiels.

Dans le monde, le commerce du sable et des granulats représente 54 milliards d’euros. Ils sont plus consommés que le pétrole dans le secteur du bâtiment.

LE HP2A, UN LIANT MULTI-GRANULATS

Les propriétés adhésives des liants HP2A permettent l’utilisation de nombreux granulats comme les sables de roche, les graviers, les matériaux de déconstruction recyclés mais également les sables des déserts.

AUGMENTER LA PART DU RECYCLÉ

Sur les chantiers routiers, 10 millions de tonnes pourraient être réutilisées en augmentant le taux d’incorporation de matériaux recyclés, dans les enrobés par exemple.
Sur les chantiers de déconstruction du bâtiment, 8 millions de tonnes pourraient être transformées en granulats recyclés, en généralisant les techniques de déconstruction et le tri à la source.

Chaque jour, en France il faut produire plus d’1 million de tonnes de granulats pourrépondre aux besoins en aménagement.

Dans le secteur industriel, 2 millions de tonnes de sous-produits sont encore évacués en installations de stockage de déchets inertes, alors qu’ils pourraient être transformés en granulats artificiels. Pour ce faire, il faudrait revaloriser les mâchefers (résidus solides de la combustion du charbon ou du coke dans les fours industriels) et les schistes houillers. En parallèle, le développement de nouvelles filières, comme le recyclage des sables de fonderie, permettrait également une création plus importante de granulats artificiels.

À SAVOIR

Consommation moyenne de sable et granulats pour :
1 maison = 100 à 300 tonnes
1 km d’autoroute = 20 000 à 30 000 tonnes
1 km de route = 10 000 à 15 000 tonnes
1 km de voie ferrée = 12 000 à 16 000 tonnes

La technologie HP2A permet d’utiliser des granulats issus de la déconstruction et du recyclage.

VALORISER ET RECYCLER

Les granulats recyclés et les matériaux valorisés couvrent aujourd’hui près de 25 % des besoins.

Chiffres clés
du sable et des granulats
90%
des plages menacées d'ici 2100
54 Mds €
le marché mondial du sable et des granulats
25%
du littoral français touché
200
usages du sable et agrégats dans l’industrie