En savoir +

HP2A & ÉCONOMIE CIRCULAIRE

Limiter le gaspillage des ressources et l’impact environnemental, en augmentant l’efficacité à tous les stades de l’économie des produits, pour un développement durable.

L’économie circulaire est un concept qui promeut un système économique et industriel sobre en carbone, énergie et ressources naturelles.

OPTIMISER, VALORISER, ÉCONOMISER, RECYCLER.

REMPLACER L’ÉCONOMIE LINÉAIRE

L’économie circulaire est un concept économique visant à changer de paradigme par rapport à l’économie dite linéaire, en limitant le gaspillage des ressources et l’impact environnemental, et en augmentant l’efficacité à tous les stades de l’économie des produits. Elle s’inscrit dans le cadre du développement durable.

Elle promeut pour cela un système économique et industriel d’une part sobre en carbone et en énergie et, d’autre part, sobre en ressources naturelles peu ou difficilement renouvelable.

Succédant à la révolution industrielle, le XXe siècle a vu se développer une société de consommation qui a augmenté de façon très importante son prélèvement sur les ressources naturelles en le multipliant par un facteur 10. Les travaux du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et d’autres organisations montrent que par la conjonction du développement démographique, de la croissance de la consommation dans les pays développés et de l’aspiration des pays émergents à un modèle de consommation similaire, le niveau de consommation des ressources naturelles sera inacceptable avant la moitié de ce siècle.

L’objectif de l’économie circulaire dans le secteur du bâtiment est de valoriser sous forme de matière, 70% des déchets de ce secteur, ainsi que celui des travaux publics en 2020.

Les 6 Principes de base

1) L’utilisation modérée et la plus efficace possible des ressources non renouvelables,
2) Une exploitation des ressources renouvelables respectueuse de leurs conditions de renouvellement,
3) L’éco-conception et la production propre,
4) Une consommation respectueuse de l’environnement,
5) La valorisation des déchets en tant que ressources,
6) Le traitement des déchets sans nuisance.

Véritable acteur innovant, le projet HP2A œuvre pour le développement durable.

Le pilote industriel HP2A, a été pensé pour être un véritable exemple environnemental. L’installation d’éoliennes et la construction du bâtiment suivent cette ligne directrice et participent au concept d’usine de demain, tournée vers le XXIe siècle.

Le projet, s’inscrivant dans une démarche de RSE, se base sur le principe l’économie circulaire. Celle-ci prouve que l’utilisation des ressources crée à la fois de la valeur économique, sociale et environnementale.

Les 5 principes d’actions

Le recyclage Le projet vise à réutiliser des matériaux de construction, favorisant ainsi une gestion des déchets plus responsable. Par exemple, l’argile sera issue de filières de recyclage.
La gestion des déchets assure pour notre projet un approvisionnement plus durable de nos matières de production et évite une surexploitation de matière première.
Une éco-conception, conservant les mêmes propriétés mécaniques, mais en diminuant les déchets de production et limitant les matières non respectueuses de l’environnement.
Une consommation responsable dans les achats, l’utilisation et la consommation de la matière et de l’énergie de production.
Un allongement de la durée d’usagede nos produits par une forte qualité de production, et des possibilités de réemploi, de réparation et de réutilisation de nos produits.

Législation française

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) prévoit :
→ L’amélioration de la conception des produits pour réduire leur impact environnemental et augmenter leur durée de vie.
→ La mise en place d’une stratégie nationale de transition vers une économie circulaire.

Avec la loi transition énergétique pour la croissance verte promulguée le 17 août 2015, l’économie circulaire franchit une étape importante.

Une fabrication en synergie avec le tissu industriel: les déchets des uns sont les ressources des autres !

L’économie circulaire propose un nouveau modèle de société qui utilise et optimise les stocks et les flux de matières, d’énergie et de déchets et vise ainsi à l’efficience de l’utilisation des ressources.

Écologie industrielle et territoriale

Le projet HP2A s’inscrit dans un programme d’écologie industrielle et territoriale. Il vise à l’optimisation des flux de matière et d’énergie, en se basant sur un modèle de production inspiré des écosystèmes.
Les produits sont appréhendés en tant que flux de matière et d’énergie. Ils sont réinjectés dans des “boucles vertueuses” successives (qu’elles soient organiques ou techniques), où l’on recherche la création de valeur positive à chaque étape en évitant le gaspillage des ressources et tout en assurant la satisfaction du consommateur.

Le système linéaire de notre économie (extraire, fabriquer, consommer, jeter) a atteint ses limites. Nous commençons en effet à entrevoir l’épuisement d’un certain nombre de ressources naturelles et d’énergies fossiles.

*tout déchet qui ne subit aucune modification physique, chimique ou biologique importante, qui ne se décompose pas, ne brûle pas, ne produit aucune réaction physique ou chimique, n’est pas biodégradable et ne détériore pas les matières avec lesquelles il entre en contact d’une manière susceptible d’entraîner des atteintes à l’environnement ou à la santé humaine.

L’économie circulaire est porteuse d’emploi.
Dans un contexte de raréfaction et de fluctuation du coût des matières premières, l’économie circulaire contribue à la sécurisation des approvisionnements de la France et à la réindustrialisation du territoire national.

L’économie circulaire est à la croisée des enjeux environnementaux et économiques.

Selon le Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, le secteur du bâtiment représente environ 15 % de la production de déchets du Bâtiment et Travaux Publics (BTP) en France, soit 50 millions de tonnes par an (à titre de comparaison, chaque année, environ 30 millions de tonnes de déchets ménagers sont produits). 65 % de ces déchets proviennent de la démolition, 28 % de la réhabilitation et 7 % de la construction neuve. Malheureusement, la valorisation (recyclage) de ceux-ci est aujourd’hui estimée à moins de 50 %.

Le secteur de la construction représente 6 % du Produit Intérieur Brut (PIB) mondial (soit 10 milliards de dollars) par an, une facture plutôt lourde si l’on ajoute que le secteur est responsable de 25 à 40 % des émissions mondiales de carbone et qu’il génère un volume très important de déchets. Le BTP contribue à 5 % du PIB en France.

Chiffres clés
de l’économie circulaire
70%
des déchets du secteur du bâtiment à valoriser
88%
des français favorables à l’économie circulaire
150 mds
en tonnes de matières la consommation en 2050
15%
la production de déchets issue du BTP